VariationKarmaterre
 
Logo_Karmaterre_détouré_Couleurs.png

La Pépinière

Logo_Karmaterre_détouré_Couleurs.png

Les menthes : verte, fraise, aquatique

La Menthe est une plante buissonnante aromatique, au feuillage très parfumé.

Elle fait partie de la famille des Lamiacées, comme la mélisse. Installez-la de préférence dans un endroit à mi-ombre, même si la menthe peut s'installer quasiment partout. C’est une plante vivace qui sera cultivée sur deux ou trois années car, au-delà, elle a tendance à s’épuiser et à devenir moins productive. Choisissez avec soin l'endroit où vous souhaitez la planter : la menthe se propage très vite grâce à ses racines traçantes. Vous pouvez aussi la cultiver en pot, ce qui permet ainsi de contrôler son extension. Elle est idéale à installer au potager car la menthe est réputée pour éloigner les insectes indésirables du jardin, comme les pucerons et les fourmis, ainsi que certains rongeurs.

Quant à la récolte des feuilles, elle s'effectue tout au long de l'année, principalement de mars à octobre.

Si vous souhaitez faire sécher les feuilles, cueillez les tiges avant la floraison.

Divisez régulièrement les touffes, à l'automne ou au printemps.

Menthe Fraise - Mentha spicata Strawberry 

Variété de menthe verte dont les petites feuilles dégagent un parfum aux notes de fraise.

Cette plante herbacée, rustique et vivace, se cultive en pleine terre ou en pot.

Elle atteindra 40 à 60 cm de hauteur. Ses feuilles aromatisent les desserts.

Elles sont également délicieuses en infusion, dans le thé ou le chocolat chaud.

Plantation printemps ou automne, récolte de mars à octobre.

Feuillage : Semi-persistant de couleur vert moyen

Hauteur à maturité : 50 cm

Envergure à maturité : 30 cm

​Genre : Mentha

Espèce : spicata

​Famille : Lamiaceae

Autres noms communs : Menthe Fraise

Origine :  Horticole

Plante : Vivace

La menthe aquatique - Mentha aquatica

Herbacée rhizomateuse vivace de plus en plus de 90 centimètres de hauteur.

Les tiges sont de section carrée, de couleur verte ou violette

et de manière variable, poilue à presque glabre. 

Toutes les parties de la plante ont une odeur de menthe distinctive.

De nature plutôt amphibie que strictement aquatique,

elle peut toutefois se développer avec le système racinaire recouvert d'eau en permanence en été.

Exposez la menthe aquatique à mi-ombre en climat chaud

ou en plein soleil en zone climatique plus tempérée.
Plante franchement rustique, elle ne craint pas le gel.

Genre : Mentha

Espèce : aquatica

Famille : Lamiaceae

Autres noms communs : Menthe rouge - Menthe d'eau - Menthe à grenouille

Origine : Horticole

Plante : Vivace

La menthe verte- Mentha spicata

Vivace rhizomateuse, aromatique à feuillage comestible et médicinale.

Feuilles persistantes, opposées, vertes, gaufrées, légèrement dentées et très odorantes.

Elle se multiplie très facilement par bouturage et division.

Planter votre menthe verte dans un sol frais, sablonneux, humifère et surtout bien drainé.

Bien que peu difficile la menthe n'apprécie pas les sols trop calcaires.

Très rustique elle supporte des températures allant jusqu'à -15°C.

Famille : Labiées, Lamiacées
Origine : Europe 
Exposition : Mi-ombre à ensoleillée.
Hauteur : 30 à 60 cm.
Espacement : 30 cm.
Période de floraison : Petits fleurs en épis de juin/juillet à septembre.
Couleur(s) : Blanc, mauve ou rose
Période de récolte : La récolte s'effectue toute l'année mais plus particulièrement de mars à octobre.

menthe-fraise.jpg
mentha-aquatica-menthe-aquatique-plante.
menthe%20verte_edited.jpg
Passiflora-incarnata.jpg
fleur passiflore incarnata.jpg

Tulbaghia violacea (Ail violet d'Afrique du Sud)

Tulbaghia violacea, la tulbaghie violacée, est une plante bulbeuse de la famille des Amaryllidacées, de la sous-famille des Alliacées. Originaire d’Afrique du sud, Tulbaghia violacea est très populaire là-bas, défini comme l’ail sauvage et cultivé dans les terres difficiles, ou utilisé pour ses qualités gustatives et ses propriété médicinales.

En Europe, Thulbaghia violacea est cultivée comme une bulbeuse facile à vivre, résistante à la sécheresse et rustique, qui peut éventuellement être utilisée comme l’ail.

Tulbaghia violacea forme une touffe de feuilles qui s’élargit rapidement. Les feuilles, issues de bulbes fins et serrés sur un rhizome tubéreux, sont rubanées et atteignent une hauteur de 30 cm. Les fleurs sont d’abord tubulaires, puis s’évasent en étoile rose à violacée. Elles sont réunies en ombelle lâche regroupant une vingtaine de petites fleurs, portés bien haut au-dessus du feuillage. La plante fleurie fait 50 cm de hauteur. La touffe de Tulbaghia violacea montre une belle légèreté ainsi qu’une floraison durable. Cependant, toute la plante dégage une odeur fortement aillée, qui dérange certaines personnes.

Les fleurs attirent les abeilles, bourdons et autres insectes pollinisateurs. Les fleurs fécondées produisent des fruits ovoïdes d’environ 1 cm de longueur. Les graines matures libérées dans le jardin donnent lieu parfois à des semis spontanés.

L’ail violet d’Afrique du sud est facile de culture, car cette plante est capable de pousser dans toutes sortes de conditions de vie différentes. Le plus important est de lui offrir une terre suffisamment drainante, pour que les racines ne souffrent pas trop du froid et de l’humidité hivernale.

Tulbaghia violacea demande un ensoleillement de quelques heures par jour au minimum pour bien fleurir. Durant l’été, il peut supporter de grandes sécheresses, tout comme presque avoir les pieds dans l’eau. Bien sûr, la croissance de la plante est beaucoup plus efficace lorsqu’elle dispose de beaucoup d’eau. Tulbaghia violacea est aussi excellent pour la culture en pot.

Les feuilles disparaissent en hiver dès qu’il gèle, mais persistent en région au climat doux.

Pour les plantes en pot, elles peuvent être hivernées au frais et au sec, à la cave ou au garage.

Tulbaghia violacea s’installe en automne ou au printemps, les bulbes sont enterrés sous 3 cm de terre.

N. scientifique : Tulbaghia violacea

Famille : Liliacées

Origine : Afrique du sud

Floraison :de juin à octobre

Fleurs : violette

Type : bulbeuse à fleurs

Végétation : vivace

Feuillage : semi-persistant

Hauteur : 50 cm

Rusticité : rustique, -15°C

Exposition : ensoleillée à mi-ombre

Sol : riche et drainant

Utilisation : ornementale, aromatique, médicinale

Plantation :automne

Multiplication : divisions, semis

Le souchet comestible, Cyperus esculentus, de la famille des papyrus, se cultive sans souci au potager.

Plantez-le au printemps, et récoltez les délicieux tubercules au goût d'amande, à croquer sans modération !

Le souchet comestible est une plante herbacée vivace à tubercules, gélive.

Ce légume oublié est consommé depuis des millénaires, comme en témoigne la multitude de noms qui le désignent

(noix tigrée, souchet tubéreux, amande de terre, gland de terre, souchet sucré, pois sucré, "chufa" en espagnol...)

Courant en Espagne et dans certains pays d'Afrique, il demeure assez rare dans le commerce en France.

L'allure du souchet comestible est bien celle d'un papyrus : il forme une touffe de 30 à 50 cm de haut composée de tiges dressées,

à section triangulaire, porteuses d'une couronne de longues feuilles étroites de couleur vert clair ; sa floraison consiste en ombelles composées d'épillets disposés en grappe de couleur jaune-vert.

On peut le cultiver pour l'ornement, aux abords des pièces d'eau (il aime les sols frais)ou encore en pot,

mais son intérêt ornemental est limité et c'est comme plante potagère qu'il donne le meilleur de lui-même :

ses petits tubercules farineux, de la taille d'une noisette, offrent un goût sucré, étrange mélange de châtaigne, de noisette et d'amande...

En Espagne, le souchet est utilisé pour la préparation d'une boisson comparable à un lait végétal, la horchata de chufa. 

Il est également consommé à la manière d'un fruit sec : grillé ou cru, à l'apéritif, ou encore trempé dans de l'eau ou du lait, en salade...

Nom commun masculin : Souchet Comestible
Nom latin : Cyperus Esculentus
Famille : Cypéracées
Origine : Bassin Méditerranéen
Type de végétation : Vivace, légume-racine à tubercules, cultivée en annuelle.
le feuillage gèle à -5°c, mais rustique par ses tubercules.

Type de feuillage : Longues feuilles allongées, étroites, caduques et vert assez clair.
Mode de multiplication : Plantation et division des tubercules.
Destination : Potager, jardin d'agrément, bordure de mare et grand pot.
Qualité du sol : Frais, léger, sablonneux, humifère et drainé.
Amendement et Fertilisation : Le souchet supporte très mal le compost et le fumier.
Exposition : Ensoleillée.
Hauteur : 30 à 50 cm.
Espacement : Poquets distants de 30 à 40 cm sur des lignes espacés de 40 cm.
Profondeur de plantation : 3 à 6 cm en recouvrant avec de la terre bien affinée.

Parasites : essentiellement les pucerons 

 les campagnols peuvent quant à eux s'intéresser aux tubercules souterrains.

Récolte : De fin octobre à début novembre,

avant les premières gelées, on arrache les tiges pour récolter les tubercules.

Souchet comestible

souchet comestible.jpg
Souchet récolte.jpg

Cryptotaenia japonica (Persil japonais ou Mitsuba)

persil-japonais-mitsuba-cryptotaenia-jap

Prunus Avium (Merisier)

Prunus avium, le merisier est une espèce d’arbre européenne, appartenant à la grande famille des Rosacées, comme la plupart des arbres fruitiers. Le merisier est un arbre distribué à travers l’Europe et l’Asie. C’est une espèce indigène de France, post-pionnière qui se rencontre ponctuellement dans toute la France, bien que rare en zone méditerranéenne.

Le merisier croît en zone ouverte ou semi-ouverte, sur les bordures de rivière, dans les bocages, ou dispersé dans les bois.

Il est un ancêtre de nos cerisiers. C’est un arbre ornemental assez grand, mais d’ombre légère, également utilisé pour la menuiserie.

Prunus avium est un arbre atteignant à taille adulte une hauteur comprise entre 15 et 25 m. Sa croissance est rapide, mais il ne vit qu’une centaine d’années.

Il développe un tronc droit et lisse, à l’écorce brun-rouge striée horizontalement. Chaque année, toutes les branches nouvelles se développent à partir du même niveau. Il en résulte un port régulier pyramidal.

Le houppier est assez peu dense, son ombre est légère. Ses feuilles sont alternes, glabres. Leur grand limbe vert vif, souple et pendant est denté. Leur pétiole est caractérisé par 2 glandes nectarifères rouges. Les feuilles se parent de jolies couleurs automnales dans les tons de rouges.

Les fleurs apparaissent d’avril à mai. De charmantes fleurettes blanches en grappes, d’autant plus jolies qu’elles éclosent avant la feuillaison. Elles produisent ensuite les merises, de petites cerises rouges puis noires, longuement pédonculées, avec peu de chair et un gout amer. Elles sont consommées par les oiseaux qui en disséminent les noyaux.

Prunus avium est tolérant en culture. Il préfère les sols profonds, de légèrement acide à basique, de type argilo-limoneux, mais supporte également les sols sableux à caillouteux. En revanche, il craint une terre trop argileuse, gorgée d’eau.

Son attrait repose sur son ombre claire et sa croissance rapide. Il est planté de novembre à mars en dehors des périodes de gel. Après quelques arrosages durant les premiers étés, il ne nécessite plus que très peu d’entretien.

Nom scientifique :  Prunus avium

Synonyme :  Cerasus avium

Famille  : Rosacées

Origine : Europe, Asie

Floraison : avril à mai

Fleurs : blanche

Type : arbre, essence indigène

Végétation : arbustive

Feuillage : caduc

Hauteur1 : 5 à 20 m

Rusticité : très rustique jusqu'à -34 °C

Exposition :  ensoleillé à mi-ombre

Sol : tolérant

Acidité : légèrement acide à basique

Humidité : normal

Utilisation : espèce de bocage, bois, menuiserie, porte-greffe

Plantation : novembre à mars

Avium prunus à fleurs.jpg

Cassis (noir de Bourgogne)

Appartenant à la famille des Grossulariacées (anciennement Saxifragacées), le cassissier est pour les botanistes un groseillier noir (Ribes nigrum). Il est répandu à l'état sauvage dans toute l'Europe, jusqu'en Sibérie et en Asie centrale.

C'est un arbuste buissonnant aux feuilles légèrement carminées qui exhalent l'odeur caractéristique du fruit.

Le cassis est indigène en Europe, très cultivé en Bourgogne et dans la région de Dijon.

Le cassissier a besoin de plus de froid hivernal que les arbres fruitiers classiques.  

Taillez votre cassissier en hiver en rabattant les rameaux principaux à un tiers de leur longueur. Pour les rameaux secondaires, laissez trois yeux. Limitez le nombre de branches en éliminant les vieux rameaux.

Nom scientifique :  Ribes nigrum

Famille :  Grossulariacées

Origine :  Nord de l'Europe et de l'Asie

Floraison : printemps

Fleurs : vert jaunâtre

Type : arbuste fruitier

Végétation : vivace

Feuillage :  caduc

Hauteur : jusqu'à 150 cm

Rusticité : rustique

Exposition : pas en plein soleil, mi ombre

Sol : ordinaire, riche en humus, drainé

Acidité : neutre

Humidité :  normal

Utilisation : jardin fruitier

Plantation : printemps, automne

Multiplication : bouturage en automne, marcottage

Sensibilité  : l'anthracnose, oïdium, la jaunisse, les pucerons.

Cassissier-Noir-de-Bourgogne-84431-1.jpg

Groseille (versaille rouge)

Groseille.jpg

Mûroise (tayberry)

La Mûroise est un fruitier plutôt grimpant, c'est le croisement entre la mûre et la framboise

Elle produit de gros fruits rouges de 4 cm de long très savoureux, appréciés par les gourmets et cuisiniers en quête de produits rares.

Une exposition ensoleillée favorisera la récolte de la mûroise, elle se plaît en tous sols.

Planter à intervalle de 1 à 2 mètres entre chaque pieds.

Facile de culture.

Nom commun :  mûroise

Famille : Rosaceae

Genre :  Rubus

Nbr. espèces  : 250

Catégorie :  fruitier

Hauteur : 1,50M à 2M

Étalement : 1,50 à 2M

Feuillage :  caduc

Rusticité -20°C

Floraison :  mai

Couleur des fleurs :  blanche

Fruit : gros fruits rouge comestibles d'environ 4 cm

Récolte : juillet à septembre

Exposition : soleil, mi-ombre

Utilisation :  potager - verger - mur - palisser - pergola...

Sol : riche et bien drainé

Port :  volubile

Maladies possibles :  botrytis - taches foliaires

Tayberry mûroise.jpg
Raifort.jpg

Raifort

Le Raifort est aussi appelé "Moutarde des Allemands", "Moutarde des Capucins", "Moutardelle" et "Radis de Cheval".Il est originaire du Sud-est de l'Europe et d'Asie.Il doit son surnom de Moutarde des Allemands au fait que ce sont eux qui l'on fait connaître en France.

De culture très ancienne, on le trouvait dans les jardins dits de curés.Il peut être installé au potager mais également dans un massif de fleurs, grâce à son port buissonnant et sa touffe bien compact.

Un pied de raifort reste en place plusieurs années sans souci, mais il doit être contrôlé car il peut devenir envahissant par ses rejets.Les racines, longues et cylindriques, sont condimentaires et s'utilisent râpées pour assaisonner les plats en remplacement de la moutarde.Les feuilles sont consommées crues en salade ou cuites en légumes.

Le raifort contient des vitamines (B et C) et des sels minéraux.

Il fait également parties des plantes dites médicinales en facilitant la digestion et en renforçant les défenses immunitaires entre autres. 

La multiplication du raifort se fait par bouturage (division racinaire) 

La plantation proprement dite du raifort est réalisée au printemps.

Avant la plantation, le sol doit être travaillé en profondeur, pour que la racine puisse facilement se développer.

Le raifort est une plante relativement robuste qui croît remarquablement sans aucune aide et sans entretien particulier.
Nom latin :

Armoracia Rusticana ou Cochleria Armoracia
Famille : Brassicacées, Crucifères
Origine : Sud-est de l'Europe et d'Asie
Type de végétation : Vivace herbacée, légume racine aromatique.
Très rustique, il supporte des températures allant jusqu'à -20°C.
Type de feuillage : Feuilles persistantes, ovales, dentées et vertes.
Mode de multiplication : Plantation de tronçons, d'éclats de racine.

Qualité du sol : Profond, humifère, léger, frais et drainé.
Exposition : Ensoleillée.
Hauteur : 50 à 90 cm.
Espacement : 50 à 60 cm en tous sens.
Profondeur de plantation : Entre 8 et 10 cm de profondeur.
Du mois de mars ou avril, prélevez un tronçon de racine d'une dizaine de centimètres.

Caragana Pois de Sibérie.webp

Amélanchier canadentis

amelanchier-canadensis.jpg

A noter : Pépinière fermée le mercredi 2 juin  (stage en cours)

 

ARBRES, ARBUSTES & PLANTES déjà disponible : 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ARBRES, ARBUSTES & PLANTES disponible cet automne :

Liste à venir

 

 

Nèfle (mespilius germanica)

Neflier Mespilius Germanica.jpg

Le néflier commun, ou néflier d'Allemagne, est un arbre de la famille des rosacées, comme le pommier ou le prunier.

De taille modeste, comprise entre 3 et 6 mètres de haut, il s'étale sur plus de 5 mètres de large. Son tronc, ainsi que ses branches parfois épineuses, sont plutôt tortueux. Son écorce gris-brun se fissure avec l'âge, laissant apparaître de larges plaques.

Les longues feuilles oblongues et caduques du néflier commun sont légèrement pétiolées. Les bords sont finement dentelés et ondulés.

De couleur vert franc sur le dessus et couvertes de poils cotonneux au dessous, à l'automne, elles virent au jaune puis au brun.

À la fin du printemps, parfois plus tôt si le climat est clément, apparaissent les petites fleurs blanches et solitaires.

Vient ensuite les fruits : les nèfles. Ils se consomment en général blettes, lorsque les premières gelées sont passées. Mais elles peuvent se récolter à partir du mois d'octobre et se manger un à deux mois après conservation dans un local frais. La chair est, alors, ramollie et sucré.

Le néflier commun est un arbuste rustique ( de - 15 à – 20°C) et accepte à peu près tout les sols bien drainés. 

8 mètres d'espace libre, en tous sens, lui sont nécessaire pour étaler ses branches. Sa floraison, ses drôles de fruits et son port particulier, en font un bel arbre d'ornement. On peut l'installer en sujet isolé ou bien dans un verger. Sa largeur est un handicap pour les haies champêtres.

Le néflier n'a pas besoin de taille particulière. Une coupe d'entretien, de temps en temps, lui suffit pour garder une belle forme et un houppier suffisamment aéré : supprimez les bois morts ou abimés à la fin de l'automne.

N. scientifique Mespilus germanica

Famille Rosacées

Origine Europe de l'est

Floraison : mai, juin

Fleurs : blanc-rosé

Type : arbre fruitier

Végétation : vivace

Feuillage :  caduc

Hauteur : de 4 à 6 m

Exposition   soleil, mi-ombre

Sol : plutôt riche en humus , bien drainé

Acidité :  neutre à acide

Humidité :  frais

Utilisation : isolé, verger

Plantation : automne

Multiplication : semis en octobre, drageonnage, greffe en fente

Taille : pas de taille nécessaire, à part les branches disgracieuses

Sensibilité : l'oïdium, les pucerons, les chenilles

Paulownia tomentosa

 Son nom latin est Paulownia tomentosa, de la famille des Scrofulariacées. Une hauteur comprise entre 10 et 20 mètres, un tronc plutôt court, un port globulaire étalé, de larges feuilles... 

Les feuilles de Paulownia tomentosa sont recouvertes de petits poils duveteux sur les deux faces.

De forme ovale, elles peuvent être légèrement trilobées. Vertes au printemps, elles se teintent de jaune en automne.

Durant tout l'hiver, l'arbre impérial porte les boutons floraux apparus dès la fin de l'été. Ils attendent la fin du mois d'avril pour s'ouvrir et laisser s'épanouir, en nombre, de belles fleurs regroupées en longues grappes terminales dressées.

Ressemblant à de grosses trompettes de couleur bleu-lilas, elles dégagent un parfum qui n'est pas sans nous rappeler celui de la violette.

Les fruits ressemblent à des capsules ovoïdes, rigides et de couleur vert à brun, d'environ 4 cm, renfermant plein de petites graines.

Les coques peuvent rester sur l'arbre tout l'hiver, même après s'être ouvertes pour libérer les graines.

Cerise sur la gâteau : sa croissance est très rapide (un champion dans ce domaine : en 8 ans vous obtenez, déjà un très beau sujet ).

Toutefois, les dimensions du Paulownia peuvent être contenues par la taille, voire en le rabattant au ras du sol en fin d'hiver.

Cette coupe, en cépée, permet d'obtenir un arbuste aux proportions raisonnables et aux feuilles encore plus larges (40 cm).

Mais si vous optez pour cette option, oubliez ses fleurs ! Ces dernières n'apparaissent que sur les anciennes branches.

L'arbre impérial a des exigences de culture plutôt simples : une exposition ensoleillée, si possible à l'abri des vents (ils abiment les feuilles) et un sol ordinaire drainé.

Il est rustique, mais les boutons floraux peuvent geler si les températures descendent trop bas.

Attention ! Les jeunes sujets sont également frileux et demandent souvent une protection hivernale.

La taille de l'arbre impérial se fait à la fin de l'hiver. Si vous souhaitez obtenir une forme parasol, supprimez les branches du bas tant qu'elles sont jeunes.

Nom scientifique :  Paulownia tomentosa

Famille :  Scrophulariacées

Origine : Chine

Floraison : de fin avril à début mai

Fleurs : bleu-violet

Type : arbre

Végétation : vivace

Feuillage :  caduc

Hauteur : 12 m

Rusticité  : rustique

Exposition : soleil, à protéger des vents froids

Sol : ordinaire

Acidité :  neutre

Humidité : normal

Utilisation : isolé

Plantation : automne

Multiplication : semis facile à l'automne, séparation des drageons

Sensibilité :  l'oïdium

Vigne Isabelle

Ancienne variété de vigne de table campagnarde d'origine américaine, rustique, au port grimpant, qui fournis l'un des meilleurs raisins rouges transparents destinés à la consommation directe crue au gout de framboise. Les raisins ne mûrissent pas tous ensemble sur la grappe et ont la particularité d'une peau qui fait éclater le raisin dans la bouche.  

Plante nécessitant une exposition au soleil, dans un sol ordinaire, voir pauvre, ni trop sec ni trop humide.

Prévoyez un espalier, pergola ou un support végétal pour cette plante grimpante. Sa production de fruits sur le bois d'un an vous permettra de récolter à partir de l'été prochain. L' Isabelle est particulièrement intéressant pour les régions moins adaptés à la culture des raisins. 

FAMILLE : Vitacées

ORIGINE : Amérique du Nord, Etats-Unis

SYNONYMES : croisement entre vitis vinifera vitis labrusca

COULEURS DES FLEURS : Verte

PÉRIODE DE FLORAISON : Printemps

FEUILLAGE ET TRONC : Vert, Caduc

TAILLE (ADULTE) : 3 mètres et plus, Se taille, et se maîtrise facilement

SOL / SUBSTRAT : Drainant

EXPOSITION : Soleil

UTILISATION : Pleine terre, pergola , treille , grillage, mur, serre non-chauffée...

MOIS DE RÉCOLTE : Août, Septembre, selon les régions et le mode de culture​

RUSTICITÉ AU FROID (PLANTE ADULTE) : Oui, Jusqu'à -15°C

Mais n'aime pas les gelées tardives!

TYPE DE PLANTE : Grimpantes, Fruitier, Petits fruits

TYPE DE JARDIN : Jardin d'hiver, serre froide, Jardin exotique-rustique, méditerrannéen,  potager, Jungle, Verger...

INTÉRET : Fruits comestibles, rustique au froid, peu d'entretien, croissance rapide, grimpante

MALADIES, NUISIBLES, PARASITES : résistant

PÉRIODE DE TAILLE ET DE PLANTATION : Plantation automne/hiver conseillée, printemps, selon climat et région,

Taille de formation, taille après récolte, tailler les bois morts, taille d'hiver

Joubarde

La joubarbe (Sempervivum) est une plante grasse vivace au feuillage persistant et qui bénéficie d'une très bonne rusticité.

Elle se reconnait facilement par son port en rosette ressemblant à de délicieuses feuilles qui s’agglutinent.

Parmi les variétés de joubarbe, la joubarbe des toits, la plus célèbre, est connue pour ses vertus thérapeutiques notamment pour remédier aux inflammations des yeux.

Les sucs de ses feuilles fraîches soignent tout aussi bien la gangrène, les piqûres d’abeilles, ou encore les ulcères.

Attention, même si la joubarbe a de nombreuses vertus thérapeutiques, il ne faut jamais utiliser en externe ses feuilles qui sont très toxiques!

On appelle aussi la joubarbe des toits, la plante de la foudre car au moyen-âge, cette végétation était perçue comme une plante qui protégeait de la foudre. Ce n’est pas seulement en guise de décoration, en effet, si la joubarbe pousse sur les toits !​

Que ce soit en pot ou en pleine terre, la joubarbe demande une très belle exposition au soleil, sur un sol de préférence aéré et bien drainé.

Dans les rocailles, sur les murs, en pot, ou sur le toit, dès lors que l'exposition sera chaude et ensoleillée, la joubarbe se plaira.

Nom scientifique :  Sempervivum

Famille :  Crassulacées

Origine : Sud de l'Europe

Floraison : d’avril à août, selon les espèces

Couleurs de la fleur : rouge, rose, jaune pâle, blanc

Type : plante grasse

Végétation : vivace

Feuillage : persistant

Hauteur : de 5 à 20 cm en fleur

Floraison : avril à août

Rusticité :  très rustique

Exposition  soleil

Sol : rocailleux, ordinaire, léger

Acidité:  neutre

Humidité : normal, sec

Utilisation : rocaille, muret, bac, bordure, couvre-sol

Plantation : printemps, automne

Multiplication : séparation des rejets, division des touffes

Sensibilité :  la rouille

Rose de Damas

Les Rosiers de Damas sont des rosiers hybrides très anciens, dont on dit qu'ils furent rapportés de Damas par les Croisés.

Leurs fleurs doubles en bouquets sont souvent inclinées, leur couleur est plus pâle que celles des rosiers galliques.

Elles sont superbement parfumées, très prisées en parfumerie.

Leur port est généralement dressé, légèrement arqué, élégant et harmonieux, et leur feuillage bien découpé, peu sensible aux maladies.

Leur taille ne dépasse pas 1 à 2 m de hauteur.

Ces rosiers étaient déjà cultivés dans les pays méditerranéens avant l'ère chrétienne, et ce sont plus vraisemblablement les Romains qui sont responsables de leur arrivée en Europe.

Relativement résistants, ils demandent peu de soin mais on évitera de les installer dans un lieu confiné et trop ombragé.

De leurs origines méridionales, ils ont gardé une excellente adaptation aux climats secs et chauds, mais aussi une rusticité moyenne, parfois prise en défaut en région froide.

Nom scientique : Rosa damascena 

Famille botanique : Rosaceae

Catégorie : Arbuste

Type de plante: Vivace

Semis, plantation : Janvier à avril / Octobre à décembre

Floraison : Juin à septembre

Hauteur à maturité : 1m50 à 2m20

Resistance au gel : très bonne

Exposition : Soleil

Parties utilisées : Fleurs, pétales

Utilisation : sirop, limonade, confiture, tisane, comestique, médicinale ...

Autres intérêts : couvre sol, protections des plus jeunes arbres

                              (substitut des ronçes par ex)

Houx

Ilex aquifolium, le houx commun, est un arbre au feuillage persistant de petite taille appartenant à la famille des Aquifoliacées. 

Espèce indigène, le houx commun est distribué partout en France, en lisière forestière, dans les bois ou au milieu des haies bocagères.

Ses branches garnies de baies rouges étaient une décoration traditionnelle de Noël. Bien que piquant, le houx commun est un arbre excellent pour le jardin : fiable, sans maladie et non débordant, car sa croissance est lente. 

Ilex aquifolium fait un arbuste ou petit arbre haut de 2 à 10 m, très rarement 20 m (un spécimen de 18 m de haut existe en forêt du Val-d’Oise).

Il est de croissance lente avec une longévité de quelques siècles. Ses jeunes rameaux sont verts et pubescents ; il porte des feuilles alternes, courtement pétiolées, très coriaces et superbement luisantes sur le dessus, de forme lancéolée, avec une marge ondulée et épineuse.

Les fleurs odorantes sont réunies en bouquet et se développent à l’aisselle des feuilles des branches de l’année précédente.

Elles s’épanouissent en mai-juin, sont mellifères et pollinisées par les insectes.

Les fleurs femelles fécondées donnent naissance à des drupes rondes, rouge vif, contenant 4 graines.

Le houx commun se marcotte parfois naturellement.

Nom scientifique :  Ilex aquifolium

Famille :  Aquifoliacées

Origine :  Europe

Floraison : mai, juin

Fleurs : blanc

Type : arbuste, petit arbre

Végétation : vivace

Feuillage :  persistant

Hauteur : 2 à 10 m

Rusticité :  rustique, jusqu'à -19 °C et +

Exposition : mi-ombre, ombre claire

Sol : limoneux, argileux, riche en matière organique

Acidité : acide à légèrement basique

Humidité :  normal à frais

Utilisation : massif, haie, isolé, art topiaire, attire la biodiversité locale

Plantation : printemps

Multiplication : marcottage

Arbre aux faisans (Leycesteria formosa)

L'arbre aux faisans aussi appelé chèvrefeuille de l'Himalaya est originaire de la Chine Occidentale et du Tibet.

Il présente un feuillage très particulier d'un très beau vert tirant sur le bleu qui égaie le jardin à la morne saison. 

Arbuste caduc au feuillage semi-persistant, il culmine à plus de deux mètres et se distingue par son port élégant tout en souplesse un peu à la manière du bambou. Quand il est jeune, l'arbre aux faisans grossit en touffe un peu comme le ferait une vivace.

Très résistant au gel du fait de ses origines montagneuses, il peut facilement devenir envahissant.

Son implantation dans les jardins de France ne pose aucun souci particulier que ce soit au nord ou au sud.

L'arbre aux faisans est un arbuste rustique qui se développe très rapidement ce qui lui donne de bonnes prédispositions pour former des haies. Quand il est planté isolé, il donne du relief à un massif.

La multiplication de cet arbuste est très facile. Elle s'opère soit par division des touffes en automne, ou encore par bouturage. 

La floraison en août et septembre apporte encore plus de majesté à l'ensemble.

L'arbre se pare alors d'une myriade de grappes de fleurs blanches en forme d'entonnoir. A l'issue de la floraison, les fruits apparaissent jusqu'en décembre. Ces baies sont d'un noir intense recouvertes d'une enveloppe dont les teintes varient du prune au pourpre et ont un goût de caramel que les faisans apprécient particulièrement!

Nom scientifique : Leycesteria formosa

Famille : Caprifoliacées

Origine : Himalaya, Chine de l'ouest

Floraison : de juin à octobre

Fleurs :  blanc

Type : arbuste à fleurs

Végétation : vivace

Feuillage :  caduc

Hauteur : Jusqu'à 2 m

Rusticité  :  -20°C

Exposition  : soleil, mi-ombre

Sol : plutôt riche en humus , bien drainé, frais 

Acidité : neutre

Utilisation : haie libre, isolé, massif

Plantation : printemps, automne

Multiplication : semis en automne sous chassis, bouturage à la fin du printemps

Tailler : abattez les plus vieilles tiges à la fin de l'hiver

Sensibilité résistant aux insectes et aux maladies

Noisetier (Corylus avellana)

Corylus avellana, noisetier ou coudrier, est un arbuste caduc appartenant à la famille des Bétulacées, donc apparentée aux bouleaux. Il est largement distribué en Europe et en Asie, c’est une espèce indigène présente presque dans toute la France, notamment en lisière ou en clairière forestière. ses variétés améliorées font d’excellents producteurs de noisettes ou d’admirables arbustes ornementaux. Il permet aussi la production de truffes.

 Il montre une croissance relativement rapide et drageonne abondamment, produisant rapidement des longues tiges droites et souples. Ses branches principales s’épaississent et se ramifient en s’étalant largement. Il prend alors une jolie silhouette en parapluie.

La floraison se situe de janvier à mars. 

 Les noisettes se conservent bien une fois sèches, mais sont absolument délicieuses lorsqu’elles sont fraîches et encore juteuses.

Nom scientifique :  Corylus avellana

Famille :  Bétulacées

Origine :  Europe, Asie mineure, Algérie

Floraison : les chatons apparaissent en plein hiver

Fleurs : chatons mâles jaunes

Type : arbuste de moyen développement

Végétation : arbustive

Feuillage : caduc

Hauteur : 2 à 5 m

Rustique jusqu'à -18 °C

Exposition : ensoleillée à mi-ombre

Sol : très tolérant, légèrement acide à basique

Humidité :  normal

Utilisation : en isolé, par paire, en haie, en bosquet, culture fruitière

Plantation : automne jusqu'à mars

Multiplication : bouturage en novembre, prélèvement de drageons, marcottage

Taille : Un éclaircissage peut être pratiqué régulièrement pour aérer le pied. En fin d'automne, coupez les branches génantes.

Sensibilité  : les larves du balanin ou ver des noisettes

Sorbier torminalis (Alizier)

L'alisier torminal est une essence d'arbre au bois précieux qui peut vivre plusieurs siècles.

Malgré une croissance lente, il peut grimper jusqu'à 15, voire 17 mètres de haut.

Il colonise les terrains par petits groupes.

Son feuillage est assez dense et ses fleurs blanches apparaissent en mai.

Elles possèdent des organes mâles et femelles et sont pollinisées par les insectes.

L'alisier torminal est une essence de plaine et de colline qui supporte de basses températures et qui résiste bien aux gelées printanières. Il tolère également les sécheresses estivales et les expositions chaudes.

Il s'agit d'un arbre de lumière qui apprécie les expositions découvertes.

Toutefois, un léger ombrage, peu soutenu, améliore sa forme.

S'il subsiste dans un taillis durant plusieurs années, il finira par manquer de vigueur et, sans dégagement, il dépérira.

Il se plaît sur les sols régulièrement alimentés en eau, mais il arrive à se contenter de milieux plus secs.

Noms communs : Alisier torminal, Alisier des bois, Aigrelier, Tormigne.

Noms scientifiques : Sorbus torminalis, Mespilus torminalis...
Famille des : Rosacées
Comestible : Bon
Cycle de vie : Vivace
Durée de vie : 130 ans
Type de Végétal : Arbre
Type de Racine : fasciculée
Taille : 15 m à 30 m
Habitat : clairière, lisière des bois, en terrains argileux et calcaires.
 Étymologies : Torminalis : En latin : bon pour les coliques.

 Ses baies sont réputées pour leur propriété antidiarrhéique.

Sureau rouge (racemosa)

Petit arbuste rustique, facile à cultiver, le sureau rouge est décoratif dès le printemps grâce à son feuillage découpé et ses larges grappes de petites fleurs. En fin d’été, il se pare de belles grappes de petits fruits rouge vif.

Le sureau rouge convient au jardin pour composer des haies naturelles. On peut l'alterner avec du sureau noir, ou le cultiver en isolé.

Ses fleurs et ses baies (surtout) ont toujours un usage alimentaire comme, par exemple, la confection de délicieuses gelées ou d'eau de vie.

Attention : les baies rouges ne sont comestibles que si l'on prend soin d'éliminer au préalable des pulpes écrasées toutes les graines qui sont toxiques.

Comme pour le sureau noir, le bois creux de ses jeunes rameaux peut servir à confectionner des sarbacanes et des sifflets ou des flûtes pour les enfants. Vous pourrez également utiliser ses feuilles comme inducteur de compost ou pour élaborer un purin insecticide utilisable en culture biologique.

Nom(s) commun(s) : Sureau rouge, Sureau à grappes

Nom(s) latin(s) : Sambucus racemosa

Famille : Adoxacées

Type(s) de plante : Arbuste ▶ Arbuste à fleurs | Arbuste fruitier

Plante comestible Arbuste fruitier

Végétation  : Vivace

Feuillage : Caduc

Forme : Buissonnant, ouvert ou divergeant

Hauteur à maturité : 1,50 à 10 m

Largeur à maturité : 1,50 à 3 m

Entretien : Facile

Besoin en eau  : Moyen

Croissance  : Rapide

Multiplication :  Division Bouturage

Résistant au froid 

Type de sol : Sol argileux Sol calcaire Sol sableux Humus, drainé et humide

Exposition : Soleil, mi-ombre

Utilisation extérieure : Bosquet ou forêt Massif, bordure haie, plantation isolée​

Plantation : avril, mai, octobre, novembre

Floraison : avril, mai

Récolte : avril, mai, juillet, août

Taille : février, mars

Sureau noir (nigra)

Le sureau est un arbre très ancien puisque l'on retrouve sa trace, en Suisse et en Italie, dans des lieux datant de l'âge de pierre.

Après la floraison des sortes de petits fruits, des baies apparaissent. Comestibles elles sont également très appréciées des oiseaux.
Les baies sont utilisées pour confectionner des confitures et des sorbets. Des liqueurs sont également aromatisées avec du sureau.
Attention, les baies sont comestibles mais il est préférable de ne pas les consommer crues car elles peuvent provoquer des nausées. 
Les fleurs du sureau peuvent être consommées en beignet et les baies peuvent servir de colorant alimentaire.
Le sureau éloigne les fourmis qui ne le supportent pas et possède des propriétés fongicides.

Nom commun masculin : Sureau Noir

Nom latin : Sambuscus Nigra

Famille : Adoxacées (anciennement Caprifoliacées).

Type de végétation : Arbuste ornemental à fleurs très rustique.

                                      Il supporte des températures avoisinant les -20°C.

Type de feuillage : Grandes feuilles opposées et caduques. 
                                   Les feuilles dégagent une odeur assez forte dès qu'elles sont froissées.

Mode de multiplication : Semis, bouturage et division des rejets

Destination : Isolé, massif arbustif, haie vive

Qualité du sol : Peu exigeant le sureau s'adapte à toutes les terres de jardin bien drainées.

                             Il supporte également les sols calcaires.

Exposition : Mi-ombre à ensoleillé sans trop de soleil direct.

Hauteur : 200 à 800 cm avec une croissance rapide

Espacement : 200 cm

La plantation  s'effectue du mois de novembre au mois de mars hors période de gel.
Le sureau produit de nombreux rejets qu'on peut diviser en automne.
Une taille peut être effectuée en fin d'hiver, en mars avant la floraison.

La première année la taille est recommandée pour permettre au sureau de bien se ramifier.
Le sureau supporte bien la taille, même sévère.

Période de floraison : Les petites fleurs apparaissent au début de l'été et sont réunies en ombelles.
La floraison est odorante, nectarifère et mellifère.

Couleur : Blanc, rose
Parasites : Pucerons

Maladies : Maladie du corail, oïdium

Aulne glutineux

L’aulne glutineux, Alnus glutinosa, est un arbre appartenant à la famille des Bétulacées, comme les bouleaux ou les noisetiers.

L’aulne glutineux est distribué en Europe et en Asie, plutôt fréquent partout en France, sauf en régions méditerranéennes.

Alnus glutinosa croît dans les milieux ou l’eau est très présente, au bord des cours d’eau, ou dans les forêts marécageuses, mais parfois également en sol plus sec  en tant qu’espèce pionnière, développant un couvert végétal arbustif avant l’arrivée des grands arbres.

L’aulne glutineux est un arbre indigène tolérant et de croissance assez rapide, idéale à planter dans les jardins aux sols ingrats, soit trop pauvres, soit gorgé d'eau.  Il joue un rôle intéressant également dans le maintien des berges. 

Nom scientifique :  Alnus glutinosa

Famille : Bétulacées

Origine :  Europe, Asie

Floraisonmars à avril

Fleurs : femelles pourpres, mâles jaunes

Type : arbre de petit à moyen développement

Végétation : arborée

Feuillage :  caduc

Hauteur : 10 m à 20 m

Rusticité :  très rustique, jusqu'à -29 °C

Exposition : ensoleillée

Sol : tolérant aux sols lourds et aux sols pauvres

Acidité :  acide à basique

Humidité :  frais à très humide

Utilisation : haie, isolé, bois, plante médicinale

Plantation : automne, printemps

Multiplication : boutures, semis

Févier d'Amérique (gleditsia triacanthos inermis)

Le Févier d'Amérique est aussi appelé "Carouge à Miel" et "Épine du Christ". Il est origine de l'est et du centre des États-Unis.

L'espèce type porte sur son tronc et ses branches de longues épines. Ceci explique son surnom d'épine du Christ et son qualificatif de Triacanthos qui signifie "trois épines". Les variétés qui sont cultivées maintenant sont inermes, donc sans épines.
Son système racinaire est pivotant et traçant, de plus il est très drageonnant.
De grande longévité, au moins 100 ans, il atteint se taille adulte, s'il n'est pas taillé, en une vingtaine d'années.
La floraison est assez insignifiante mais elle donne naissance à des longues gousses semblables à des haricots

qui restent sur l'arbre jusqu'au mois de décembre environ et sont très appréciées des oiseaux.
Autrefois les graines étaient torréfiées et remplaçaient le café.
Les gousses contiennent une pulpe qui est comestible :

fabrication de boissons sucrées, réduites en poudre pour la pâtisserie...
De la teinture pour textile est également extraite des graines.

Nom commun masculin : Févier d'Amérique

Nom latin : Gleditsia Triacanthos

Famille : Césalpiniacées

Origine : Centre et est des Etats-Unis

Type de végétation : Arbre ornemental à fruits décoratifs, rustique jusqu'à -20°C.

Feuilles caduques, vert clair qui deviennent jaune lumineux et vif en automne.

Mode de multiplication : Semis et greffe.

Destination : Isolé, haie défensive ou champêtre

Sol : Humifère, profond et bien drainé. Il tolère les sols calcaires et sablonneux.

Exposition : Ensoleillée et abritée du vent.

Hauteur : En pleine nature, il dépasse facilement les 15 mètres.
                   En culture, sa hauteur reste plus modeste d'autant plus qu'il tolère bien les tailles.

Espacement : De 4 à 10 mètres en isolé.

Profondeur de plantation : Le trou de plantation doit mesurer 80 cm de profondeur et de diamètre. 

Plantation : Automne, hors période de gel
Le premier été suivant la mise en terre de l'arbre il faut arroser régulièrement et surtout en cas de chaleur pour favoriser l'enracinement.
Un paillage permettra de conserver la fraîcheur de la terre.
Ensuite les apports d'eau sont inutiles car le févier d'Amérique, une fois implanté supporte bien la sécheresse.

Houttuynia

L'houttuynia est également appelé "Gymnothera".

 Vivace tapissante semi-aquatique et semi-rustique.
Le feuillage de l'houttuynia est original et dégage une odeur d'orange acidulée lorsqu'il est froissé entre les mains.
Sensible au gel, et ne demandant que peu d'eau de recouvrement l'houttuynia, dans les régions froides sera hiverné hors gel.
L'houttuynia peut envahir le bassin, sans contrôle avec son système rhizomateux.

Nom commun masculin : Houttuynia
Nom latin : Houttuynia cordata
Famille : Saururacées

Type de feuillage : Feuilles caduques en forme de coeur
Mode de multiplication : Semis et division
Destination : Couvre-sol pour bord d'eau ou eau peu profonde
Qualité du sol : Riche avec une tendance acide
Exposition : Ensoleillée
Hauteur : 15 à 30 cm
Espacement : Indéfini
Profondeur de plantation : 10 à 50 cm de profondeur d'eau
Période de début de culture : Bouturage de tiges au printemps ou en été
Période de floraison : Hampes florales en mai et juin
Couleur : Blanc, mauve, rose
Parasites : Résistant

Oca du Pérou (tubercule des Andes)

 L'oca du Pérou donne un tubercule dont la forme rappelle celle de la pomme de terre ‘Vitelotte'.

Ce légume est très cultivé dans Les Andes mais aussi en Nouvelle-Zélande où il serait arrivé depuis le Chili.

Sa couleur va du blanc au rouge en passant par le jaune, le rose… Sa taille allongée peut atteindre 8 cm.

Sensible au froid. Il faut attendre que le risque de gelées tardives ne soit plus à craindre pour procéder à la plantation.

Le goût est très fin, à mi-chemin entre celui de la pomme de terre et celui de la patate douce, avec ce petit côté acidulé qui rappelle celui de l'oseille.

Les feuilles peuvent aussi se consommer jeunes,

on en fait le même usage que l'oseille.

L'oca étant très riche en acide oxalique,

sa consommation peut être contre-indiquée dans certaines pathologies.

 Culture facile mais demande de la patience,

car il faut compter 6 à 8 mois environ entre la plantation et la récolte! 

l'oca du Pérou se cultive comme la pomme de terre.

Nom latin: Oxalis tuberosa Molina.

Famille botanique: Oxalidacées

Plantation en godet : Mars - Avril

Plantation : Mai

Récolte : Octobre - Novembre

Exposition : Soleil

Sol : Sol meuble

Akebia Quinata

L'akébie (Akebia quinata) est une plante grimpante volubile aux feuilles semi-persistantes.

Elle résiste très bien au gel mais attention aux dernières gelées qui peuvent abîmer les fleurs déjà formées.

Les feuilles sont alternes, palmées, arrondies, découpées en 5 folioles de 5 à 8 cm de long entaillées à leur bout.  

Les fleurs sont de couleur pourpre violacé foncé et forment des grappes pendantes au parfum épicé.

Les fleurs femelles donnent des fruits pourpre, ovales, mesurant 10 cm de long, comme des saucisses.

Ils s'ouvrent naturellement et apparait alors une chair gluante translucide qui se mange.

Pour obtenir des fruits, il faut un printemps chaud suivi d'un long été chaud également !

L'Akébie a besoin d'un sol riche, frais, bien drainé pouvant être siliceux.

Idéalement, palissée à l'Ouest, au soleil, l'Akébie sera très bien.

Possibilité de faire des boutures semi-ligneuses en été et des marcottes en hiver.

La plantation peut se faire indifféremment au printemps ou à l'automne.

Famille : Lardizabalacées

Type : vivace

Origine : Chine, Japon, Corée

Couleur : fleurs pourpre

Semis : oui

Bouture : oui

Plantation : printemps / automne

Floraison : avril-mai

Hauteur : jusqu'à 10 m

Sarrasin vivace (épinards en arbre)

Grand Orpin

Genre : Sedum

Espèce : spectabile

Famille : Crassulaceae

Rusticité : Résistant jusqu’à - 34 ºC

Taille (Haut. x Larg.) : 40 cm x 30 cm

Densité de plantation par m² : 6

Floraison : Avril, septembre, octobre

Résistance à la sécheresse : besoin en eau faible

Hauteur en fleur : 30 à 50 cm

Exposition : soleil

Couleur : pourpre rose

Nature du feuillage : caduc semi-persistant

pH du sol : Acide / Neutre (6.5 < Ph < 7.5)Basique (calcaire Ph > 7.5)

Nature du sol :drainant (caillouteux ou filtrant) sec et pauvre

Type de plantes : cactus / plante pour zone aride plante vivace

.

Consoude officinale, Grande consoude, Herbe à la coupure

Nom scientifique : Symphytum officinale

Famille : Boraginacées, Borraginacées, Boragacées

Origine : Europe, Sibérie orientale

Floraison : mai à août

Fleurs : rose, violet, blanc, bleu, jaune

Type :  légume

Végétation :  vivace herbacées

Feuillage :  caduc

Hauteur :  30 à 120 cm

Feuilles et fleurs comestibles

Rusticité  : -34°C, très rustique

Exposition : mi-ombre à plein soleil

Sol : riche, argileux à sablonneux

Acidité :  légèrement acide à basique

Humidité :  frais à humide

Utilisation :  potager, zones humides ensoleillées, bas des haies, sous-bois

Plantation :  printemps, automne

Multiplication : divisions, semis, boutures de racines

Consoude

Ouverture de la pépinière au jardin de Karmaterre

à partir du mercredi 5 mai de 14h à 19h

et tous les mercredi après-midi jusqu'au 7 juillet  (sans rdv)

Le sarrasin vivace ou épinards en arbre est originaire du sud-ouest de la Chine ou il est cultivé depuis longtemps. 

Cette vivace à vigueur et rendement incroyable est ultra mellifère mais nous offre des feuilles, tiges et graines à consommer.

Les feuilles sont excellentes découpées dans toutes salades mais elles sont encore meilleures cuites, préparées comme les épinards. 

Elle est caduc mais se propage facilement et rapidement par division, semis et marcottage. 

Famille : Polygonaceae

Type : herbacée haute

Exposition :  soleil, mi-ombre

Type de sol : S'adapte à toute structure de sol sauf très humide

Résistance au froid : - 45°

Plantation : septembre à mai

Arrosage : Arrosage lors de la plantation. Faible besoin par la suite

Entretien :  aucun

Feuillage : caduc

Hauteur : 1,2m

Floraison :  juillet à septembre

Période de récolte : mai à novembre

Intérêt : Cuisine, médicinale

Partie(s) comestible(s) : feuilles, tiges, graines

Coing citron (cydonia)

Le Cognassier est aussi appelé "Poire de Cydonie" ou "Pomme d'Or". Il est principalement originaire du Moyen Orient.

Rustique, il peut être cultivé dans toutes les régions, la fructification optimale est dans les régions à climat méditerranéen.

Les fruits du cognassier se consomment blets mais le plus souvent cuits, en compote, confiture ou en pâte de fruits.

Nom commun masculin : Cognassier

Nom latin : Cydonia Oblonga

Famille : Rosacées

Origine : Moyen Orient

Type de végétation : Arbre fruitier autofertile et à fruits comestibles.
Très rustique, il supporte des températures allant jusqu'à -25°C.

Type de feuillage : Feuilles caduques, alternes, simples, ovales,

                                  de couleur vert intense devenant jaune et rouge en automne.

Mode de multiplication : Marcottage et greffage.

Destination : Jardin fruitier et d'agrément, isolé, haie libre.

Qualité du sol : Humifère, frais, profond et bien drainé.
Le cognassier ne supporte pas les terres calcaires

Amendement et Fertilisation : Faire un apport de fumier ou de compost décomposé à la plantation.

Exposition :Très ensoleillée et abritée du vent.

Hauteur : 4 à 6 mètres avec une croissance de 40 cm environ par an.

Espacement : 3  à 4 mètres, il a un étalement d'environ 5 mètres.
En cas d'utilisation en haie libre, un espacement de 2,5 mètres est suffisant.

Profondeur de plantation : Le trou de plantation doit mesurer 80 cm en tous sens, les racines ont tendance à s'étaler.

Attention, le point de greffe doit se situer bien au-dessus du niveau de la terre.

Culture et Entretien : Le marcottage est surtout utilisé pour obtenir des porte-greffes.
Les greffages en écusson à œil dormant se pratiquent en juillet et août.  Le porte-greffe peut être un cognassier franc (issu d'un semis), un poirier franc, un sorbier des oiseleurs, voire même une aubépine.
La plantation s'effectue de la fin du mois d'octobre au mois de mars, hors période de gel.

Amelanchier canadensis, l’amélanchier du Canada est un petit arbre ou un arbuste appartenant à la famille des Rosacées. Il est originaire d’Amérique du Nord, présent au sud du Canada et à l’est des États-Unis, croissant dans les tourbières et les marécages, en zones ouvertes ou forestières, il est extrêmement rustique. Dans les jardins, l’amélanchier du Canada produit un arbre de taille modeste très peu exigeant et extrêmement décoratif, donc facile à placer, ou un arbuste pour la haie. En outre, il favorise le maintien de la faune locale.

 Sa belle écorce gris argenté ,un houppier évasé à la ramure fine avec ses rameaux alternes sont particulièrement élégants.

 Ses bourgeons sont violacés.

Il mesure 5 à 6 m et se modèle par la taille selon les envies. Il peut produire des rejets de racines.

Ses feuilles sont alternes et assez grandes par rapport aux autres espèces, de forme oblongue avec une base arrondie, longues de 3,5 à 6,5 cm. Le limbe est dentelé, avec une surface parfois laineuse. Elle débourre dans les tons rougeâtres et devient ensuite vert foncé. 

Les abondantes fleurs blanches à 5 pétales sont disposées en grappes inclinées ; elles s’épanouissent avant l’apparition du feuillage, particulièrement attractives pour les butineurs, car nectarifères. Elles sont souvent fécondées avec succès et produisent ensuite une fausse baie de 10 à 12 mm de diamètre, un syncarpe (fruit soudé comme la pomme) comestible qui devient pourpre à noir.

Les amélanches  sont mûres fin juillet ; elles ont un goût assez variable selon l’individu semé, de délicieux à amer !

Elles n’en sont pas moins le régal des oiseaux.

Nom scientifique :  Amelanchier canadensis

Synonyme :  Amelanchier oblongifolia. Mespilus canadensis

Famille : Rosacées

Origine :  Amérique du Nord

Floraison : avril, mai

Fleurs : blanc

Type : arbuste décoratif à fruits comestibles

Hauteur5 à 6 m

Fruits comestible

Très rustique, jusqu'à -30 °C

Exposition :  ensoleillée à mi-ombre

Sol : tolérant

Acidité : légèrement acide à neutre

Humidité : normal à légèrement humide

Utilisation : isolé en petit arbre parasol ou multitronc, en haie...

Plantation : printemps, automne

Multiplication : bouture, semis

Caragana (pois de Sibérie)

Le caraganier de Sibérie, Caragana arborescens, est un petit arbre caduc appartenant à la famille des Fabacées, autrefois appelées Papilionacées. Il est originaire des climats continentaux froids de Sibérie et de Mongolie, mais se trouve naturalisé en Europe ou Amérique du Nord.

Ornemental aux diverses variétés et coupe-vent efficace, l’arbre à pois pourrait aussi devenir bientôt une culture source de nourriture. C’est un arbre de climat continental, capable de croître en sol difficile.

Caragana arborescens forme un arbuste aux multiples tiges ou un petit arbre se ramifiant assez bas. Il devient généralement plus large que haut, se limitant à une stature de 4 à 6 m. Son port est naturellement arrondi, avec de fines branches qui se courbent légèrement.

Ses feuilles sont composées de folioles arrondies, et offrent un feuillage agréable, dense, vert vif, mais épineux.

Les fleurs naissent sur les branches de l’année précédente, elles sont jaunes, en courtes grappes, typiques des Papilionacées. Ces fleurs sont mellifères et autofertiles. Elles donnent naissance à des gousses de pois, qui contiennent 4 à 6 graines. Les jeunes gousses autant que les pois sont comestibles, riches et digestes. Les pois sont matures au milieu de l’été, ils se consomment matures ou frais.

Les jeunes gousses cuites font un plat de légumes frais. Les fleurs ont un gout sucré, elles agrémentent et colorent les salades.

Caragana arborescens tolère presque tout sol, sec, riche ou pauvre, de texture fine à grossière, argileux ou sablonneux, et même très basique. Par contre, il supporte mal les sols humides, mal drainés.

Il est installé au printemps ou en automne, de petite taille, puisque sa croissance est rapide et que les gros caraganiers supportent assez mal la transplantation. Il devient résistant à la sécheresse une fois bien enraciné, mais demande des arrosages pour assurer la reprise durant son premier été.

L’exposition doit être ensoleillée à mi-ombre. L’exposition au soleil tôt le matin en hiver favorise le givre et le rend fragile aux gelées tardives.

Son système racinaire est important et diffus, ce qui permet de consolider et protéger les sols de l’érosion. Capable de se développer en sol difficile, sec et pauvre, le caraganier améliore le sol peu à peu en fixant l’azote atmosphérique dans ses nodules symbiotiques.

Nom scientifique : Caragana arborescens

Famille :Légumineuses, Fabacées, Papilionacées

Origine  :Europe de l'Est, Mongolie, Sibérie

Floraison : mai

Fleurs :  jaune

Type : arbuste ou petit arbre

Végétation : vivace

Feuillage : caduc

Hauteur : 4 à 6 m

Très rustique, jusqu'à -42°C

Exposition :    ensoleillée à mi-ombre

Sol : tolérant

Acidité :  légèrement acide à très basique

Humidité :  normal à sec

Utilisation : ornementale, alimentaire, coupe-vent

Plantation : printemps, automne

Multiplication : semis, bouture, greffe

Arbuste vigoureux, dressé non épineux, portant des feuilles lobées de 5-6 cm de long, argentées au revers et des petites fleurs en racèmes pendants, au printemps.

Cette variété produit des grappes de baies moyennes, rouge vif, sucrées, d'excellente qualité.

A la plantation en hiver, rabattez le plant à 2 yeux, puis laissez à nouveau 2 yeux sur les 2 branches développées l'année suivante. Par la suite, supprimez les 2 ou 3 branches les plus anciennes afin car elles donnent moins et cela permet d'aérer la touffe.

Utilisation en cuisine : confiture / gelée, congélation, frais, jus, pâtisserie, sorbet / glace

Nom scientifique :  Ribes rubrum

Famille :  Grossulariacées

Origine :  Europe, afrique du nord

Floraison : mars, avril

Fleurs : jaune-vert

Type : arbuste fruitier

Végétation : vivace

Feuillage :caduc

Hauteur adulte : 0,8 à 1 m

Fruits comestibles

Rusticité : rustique

Exposition : soleil, mi-ombre

Sol: ordinaire, riche en humus, bien drainé

Acidité : neutre

Humidité :  normal

Utilisation : jardin fruitier, haies...

Plantation : automne

Multiplication : bouturage en automne en récupérant des rameaux coupés

Période de récolte : fin juin

Autofertile : oui

Sensibilité :  les pucerons, l'oïdium, la tenthrède du groseillier qui est une chenille

Le persil japonais (Cryptontaenia japonica) ou Mitsuba est une plante herbacée vivace, originaire d'Amérique du Nord et d'Asir de l'Est. Elle se cultive comme une plante aromatique vivace et condimentaire. C'est une plante très commune dans la cuisine japonaise, presque autant que notre persil chez nous. 

 La saveur du Persil Mitsuba est rafraîchissante, au goût légèrement amer que certains compare au celeri. Au Japon,les feuilles de cette plante sont couramment utilisé comme garniture dans les soupes, en salades ou comme ingrédient du sushi.

 Les tiges peuvent également être blanchies de la même manière que les céleris. La plante est riche en carotène, en potassium, en vitamine C et en fer.

Pour sa culture, cette plante neccesite une exposition mi-ombragée et un sol frais.

Repiquer les jeunes plants vers fin mai en pleine terre. Espacement de 30 cm en tout sens.

Autre nom français : Mitsuba

Famille : Apiacée

Genre : Cryptotaenia

Espèce : japonica

Cycle : vivace

Exposition : mi-ombre

Nature du sol : Acide

Hauteur : 25 à 50cm

Floraison : Juin à septembre

Disponibilité : toute l'année

Plante rustique jusqu'à -15°C.

 

 

Passiflora Incarnata

Chez la Passiflore, l'espèce utilisée en médecine est la Passiflora incarnata . Elle provient de la sous-classe des Caryophyllidées (Caryophyllidae) et fait partie de la famille des Passifloracées (Passifloraceae) et du genre Passiflora.

La Passiflore est une liane vivace constituée de tiges ligneuses grimpantes allant de 3 à 9 mètres. Elles s'accrochent par des vrilles présentes à l'aisselle des feuilles. Cette plante possède des feuilles simples aux bords dentés et lobés (3 lobes) de type alternes, pétiolées et caduques (dans notre climat). La fleur mesure entre 4 et 5 cm de diamètre en moyenne. Elle possède 3 bractées, un long pédoncule, un calice à 5 sépales, une corolle à 5 pétales blancs avec une double couronne de filaments, 5 grandes étamines (anthères et filets), un ovaire gris-vert et 3 branches stigmatiques. Le fruit est charnu, il contient de petites arilles translucides, gélatineuses au goût acidulé, puis trés sucré à surmaturité. Il mesure environ 6 cm de long et contient de nombreuses graines.

Les racines sont grosses, charnues et très étendues. C'est à partir du rhizome et de celles-ci que poussent les tiges.

La plante (racines, feuilles, fleurs et fruits) est utilisé en pharmacopé traditionelle

pour des problèmes d'insomnie et anxiété.

Genre : Passiflora

Espèce : incarnata

Famille : Passifloraceae

Autres noms communs : Maypop,

liane de Grenade, fleur de la passion, fruit de la passion.

Origine :Amérique du nord

Floraison : Eté

Fructification : Fin d'Eté

Rusticité : -15°C à -18°C

Exposition : Plein soleil

Arrosage : Modéré

 

 

 

Les prix varient entre 5 et 15 € en moyenne

selon les plantes et si elles sont en pot ou racines nues.

N'hésitez pas à passer les mercredi pour plus de renseignements !

Vous pourrez aussi en profiter pour faire une visite du Jardin.

A bientôt !